Manifeste incertain 7 - Emilie Dickinson, Marina Tsvetaieva. L'immense poésie,  Goncourt de la biographie 2019
EAN13
9782882505330
ISBN
978-2-88250-533-0
Éditeur
Les Éditions Noir sur Blanc
Date de publication
Collection
MANIFESTE INCER
Nombre de pages
317
Dimensions
24 x 18 x 3 cm
Poids
822 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Manifeste incertain 7 - Emilie Dickinson, Marina Tsvetaieva. L'immense poésie

Goncourt de la biographie 2019

De

Les Éditions Noir sur Blanc

Manifeste Incer

Offres

Nous partons virtuellement pour le Massachusetts et voyageons réellement en Russie - à Saint-Pétersbourg, à Moscou, à Kazan, à Samara, à Koktebel, à Yalta. Ce septième volume est consacré à deux poétesses majeures : une Américaine du XIXe siècle et une Russe de la première partie du XXe siècle. Emily Dickinson et Marina Tsvetaieva n'ont apparemment pas grand-chose en commun. La première reste recluse chez elle, à Amherst, dans la vallée du Connecticut, tandis que la seconde, née à Moscou, étudie à Nervi, Lausanne et Paris ; contemporaine de la révolution d'Octobre, elle séjourne à plusieurs reprises en Crimée, avant de s'exiler en 1922 à Berlin, puis en Tchécoslovaquie et en banlieue parisienne. En 1939, elle retourne en Union soviétique où elle se suicide deux ans plus tard. À travers les vies héroïques de ces deux femmes, le livre évoque deux aventures littéraires qui ont survécu à l'indifférence, à l'hostilité, voire à la censure. Femmes, elles ont refusé de se plier aux convenances et aux procédés du genre poétique, faisant preuve d'une inspiration existentielle à la fois féminine et universelle. Formellement, rythmiquement, métaphoriquement, elles ont bousculé l'ordre littéraire pour imposer un art poétique nouveau. Ni Dickinson ni Tsvetaieva n'ont douté de leur postérité, convaincues que leur oeuvre, surgie du plus profond de leur être, entrerait un jour dans la grande histoire de la poésie moderne.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

par (Libraire)
14 juin 2019

Déambulation poétique

Deux poétesses ; Emily Dickinson, Marina Tsvetaieva et un voyage au présent en Russie comme transition entre deux temps d'avant, deux êtres au monde si différents, semblables de leur puissance d'être poétique. Frédéric Pajak nous les offre à percevoir de ...

Lire la suite