Le double était parfait
EAN13
9782702163399
ISBN
978-2-7021-6339-9
Éditeur
Calmann-Lévy
Date de publication
Collection
Cal-Lévy- R. Pépin
Nombre de pages
330
Dimensions
22 x 13 x 2 cm
Poids
416 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Quand un traducteur légèrement Asperger enquête sur la disparition d’un manuscrit de Kierkegaard  :  déductions hautement philosophiques à la clé  !


Lorsque Mette Rasmussen, directrice de la Fondation Kierkegaard, est retrouvée assassinée, on découvre que des poèmes inédits du grand philosophe danois ont disparu par la même occasion. Heureusement, ils ont été traduits en anglais. Mais tous les soupçons se tournent alors vers le traducteur, l’américain Daniel Peters. Et Carsten Rasmussen, le fils de Mette, n’est pas le dernier à l’accuser.

Contraint de se défendre à tout prix, Peters découvre qu’il n’a aucun alibi probant et, atteint du même syndrome d’Asperger que le fondateur de l’existentialisme, comme certains le pensent, il se replonge dans la vie du philosophe et comprend petit à petit que Mette Rasmussen, qu’il a brièvement aimée, lui a laissé des indices qui pourraient le sauver. Mais pour cela, il va devoir regarder la vérité en face et, tout comme celle d’un Kierkegaard qui jouait beaucoup avec elle, la vérité ne manque pas de visages, et tous bien différents.

Écrit dans un anglais tout à la fois châtié, distancié et populaire, cet ouvrage est en même temps qu’un superbe roman à énigmes une étonnante suite de variations sur les thèmes de l’identité, du mensonge et de l’authenticité véritable.
S'identifier pour envoyer des commentaires.