Lettres à son frère Théo
EAN13
9782070714483
ISBN
978-2-07-071448-3
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
L'Imaginaire
Nombre de pages
574
Dimensions
19 x 13 x 2 cm
Poids
542 g
Langue
français
Langue d'origine
flamand, néerlandais
Code dewey
750
Fiches UNIMARC
S'identifier

Lettres à son frère Théo

De

Traduit par

Gallimard

L'Imaginaire

Offres

Ces lettres incomparables - des récits, des aveux, des appels - sont nécessaires pour découvrir le vrai Van Gogh devenu mythe... Il n'est pas un peintre fou. Au contraire, solitaire, déchiré, malade, affamé, il ne cesse d'écrire, lucide, comme il traque la lumière.
«La première lettre de Vincent Van Gogh à son frère Théo, datée d'août 1872, est envoyée de La Haye. Il a dix-neuf ans. Il ne sait pas qu'il va peindre. La dernière lettre, inachevée, Théo la trouve dans la poche de Vincent qui s'est tiré une balle dans la poitrine le 27 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise. Des dizaines de toiles encombrent sa chambre. Presque quotidiennement, pendant dix-huit ans, Vincent a écrit à Théo. Et Vincent écrit à propos de tout à Théo comme il lui envoie toutes ses toiles. Il lui montre ce qu'il peint comme ce qu'il est. Ces lettres incomparables - des récits, des aveux, des appels - sont nécessaires pour découvrir le vrai Van Gogh devenu mythe... Il n'est pas un peintre fou. Au contraire, solitaire, déchiré, malade, affamé, il ne cesse d'écrire, lucide, comme il traque la lumière.» Pascal Bonafoux.
Nouvelle édition, avec une introduction et une chronologie par Pascal Bonafoux, en 1988
S'identifier pour envoyer des commentaires.