La couleur du marché / racisme et néolibéralisme aux Etats-Unis
EAN13
9782021320770
ISBN
978-2-02-132077-0
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
La République des idées
Nombre de pages
256
Dimensions
19 x 13 x 1 cm
Poids
196 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

La couleur du marché / racisme et néolibéralisme aux Etats-Unis

De

Seuil

La République des idées

Offres

À l’issue d’un double mandat indéniablement historique, il apparaît désormais que l’enthousiasme suscité par l’élection de Barack Obama a masqué la perpétuation de la question raciale aux États-Unis. Cinquante ans après le vote des droits civiques, le mouvement « Black Lives Matter » apporte un démenti cinglant à l’illusion d’une nation enfin réconciliée.La majorité des Américains affirme aujourd’hui que Blancs et Noirs disposent des mêmes opportunités et se montre hostile aux politiques sociales visant à corriger les inégalités en accusant les minorités d’être à l’origine de leur propre échec. Selon la doxa néolibérale du mérite et de la responsabilité individuelle que les Républicains comme les Démocrates ont enracinée depuis cinquante ans dans le pays, le marché serait neutre et impartial : colorblind. Mais cette notion désigne-t-elle vraiment l’indifférence à la couleur de peau ou plutôt l’aveuglement face à la ségrégation urbaine et scolaire comme aux discriminations au logement et à l’emploi ?En retraçant la genèse de l’idéologie postraciale aujourd’hui en vogue aux États-Unis, ce livre montre comment le triomphe de la rhétorique néolibérale et la substitution de l’État pénal à l’État social reproduisent structurellement au sein de la société américaine un racisme qui ne s’avoue pas comme tel.Sylvie Laurent est américaniste, agrégée d’histoire et docteur en littérature américaine. Chercheur associée à Harvard et Stanford, elle enseigne à Sciences Po. Elle a notamment publié, au Seuil, Homérique Amérique (2008) et Martin Luther King (2015 ; rééd. Points, 2016).
S'identifier pour envoyer des commentaires.