Le prix / roman

Le prix / roman

Gely, Cyril

Points

  • 3 avril 2020

    Solitude

    Dans la chambre à côté attend patiemment Edith, la femme de Hahn. C’est le personnage que j’ai préféré, car elle m’a touché.

    C’est elle, le vrai personnage de l’ombre. Celle qui accepte la venue de Lise, la collaboratrice de son mari, chez elle puis dans son couple. Elle le dit elle-même : Lise et Otto sont les deux faces d’une même médaille, elle n’est qu’un atome qui gravite autour.

    Edith qui se rêvait peintre, et qui a tout abandonné pour les 3 K : Kinder-Küche-Kirche.

    Edith qui laisse les deux savants seuls, n’intervenant jamais.

    Un roman intéressant également du point de vue historique : Otto Hahn, dans son discours, ne veut que parler de la grandeur retrouvée de l’Allemagne, car il ne supporte pas la domination anglaise.

    Au fil du dialogue, pointe l’ambition et la passion de chacun des protagonistes pour la découverte, pas pour l’usage qui en sera fait.

    L’image que je retiendrai :

    Celle d’Edith, dans la chambre d’à côté, lisant un roman d’Hemingway pour la 8e fois.

    https://alexmotamots.fr/le-prix-cyril-gely/


  • Lise Meitner et Otto Hahn c'est avant tout l'histoire d'un duo. Trente années durant, les deux scientifiques allemands ont oeuvré nuits et jours pour mener à bien leurs travaux. Mais en 1938, Lise est contrainte de fuir le régime nazi, trouvant refuge en Norvège et ce quelques mois seulement avant l'aboutissement d'une vie de recherches. C'est alors seul que Otto Hahn signera la grande découverte de la fission nucléaire.
    Huit ans plus tard, en 1946, dans une chambre d'hôtel de Stockholm, c'est un duel qui s'engage entre Lise et Otto. Lui qui s'apprête à recevoir son prix Nobel de chimie se retrouve confronté à Lise. Les souvenirs, les incompréhensions, les questions s'enchaînent. Les heures passent et la tension monte, d'autant plus palpable que tout se déroule en huis clos. Lise obtiendra-t-elle la vérité qu'elle est venue chercher?
    Captivant, ce "Prix" de Cyril Gely offre à sa manière une belle reconnaissance à cette scientifique de l'ombre.